haut evm

Nos archives ...

Mougins infos, réactions [2003-2007]

Budget, 2007

Lors d’un débat budgétaire, nous déclarions que Mougins est géré comme une entreprise, qui doit être un « produit » « en vue », et rentable ! La majorité municipale a pris cette critique comme un compliment. Les élections présidentielles viennent conforter ce choix : la majorité des Français, comme la majorité des Mouginois, se reconnaît dans ces projets qui sont faits pour les plus riches et les mieux lotis d’entre nous. Le budget de cette année, comme les précédents, reflète cette orientation, qui continue à nous inquiéter, car elle privilégie le coûteux festival de la gastronomie, la ruineuse vidéo-surveillance, et le déplorable projet IKEA, au détriment de projets plus sociaux, plus solidaires, plus écologiques (par exemple, pas de vrai projet concernant la station d’épuration, qui fait l’objet d’une « guerre des chefs » locaux) Le Maire et le Président de la République sont dans le camp hégémonique ; si vous voulez pouvoir infléchir le cours des choses, mobilisez-vous pour les législatives, et,municipalement, REJOIGNEZ-NOUS !
Michèle PASTORELLI & Bruno RAJKOVIC

Deux poids, deux mesures …

M. le Maire rêve d’un « village-entreprise », où le développement économique serait roi : les clients-touristes viendraient visiter « Ikea-Mougins », dans une circulation automobile saturée (de 5 000 véhicules aujourd’hui jusqu’à 17 000/jour ) et s’asphixieront dans les embouteillages. Les Mouginois riverains en sont tellement enchantés qu’ils cherchent à quitter notre navire pour embarquer à Mouans ! Mais, la généreuse municipalité a aussi pensé aux enfants de Mougins-le-Haut : depuis peu, ils peuvent fréquenter la nouvelle bibliothèque : deux préfabriqués récupérés ! Des projets coûteux et sur-dimensionnés pour le commerce, des algécos pour la culture ! M. le Maire rêve, les Mouginois cauchemardent… dans leur voiture !
Michèle PASTORELLI & Bruno RAJKOVIC février 2007  

 

Projet démocratique ?          

C’est encore une fois quand le projet a été pratiquement bouclé que les Mouginois ont été informés de l’implantation probable d’Ikea. Quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir sur cette implantation, la procédure est une fois de plus celle de la mise devant le fait accompli. On peut se réjouir de la perspective de créations d’emplois, de l’implantation de services municipaux, d’une crèche ; on peut craindre, comme nos voisins mouansois, l’asphyxie routière générée par ce projet peut-être un peu surdimensionné. En tout état de cause, le débat eut été plus serein si les données avaient été mises plus tôt sur la place publique. Et les positions de chacun seraient alors peut-être plus fondées, moins passionnelles. L’application des règles démocratiques aurait voulu que la majorité municipale ne confonde pas information et concertation!

Michèle PASTORELLI et Micaëla DARMON février 2006

C'est la rentrée...

                                      
Mougins est une commune « privilégiée », et l’été s’est passé sans problème majeur ; les touristes n’ont pas été perturbés par l’intervention des pages politiques dans le journal municipal (voir le n° d’été de Mougins info », où l’expression des élus a « disparu ») ! La rentrée s’est faite en douceur, et chacun reprend le chemin de l’école ou du travail… pour ceux qui ont du travail ! En effet, la désastreuse politique nationale, avec son cortège de décisions calamiteuses pour les plus démunis, risque fort, hélas, d’avoir des retombées qui ne s’arrêtent pas aux limites de la commune, et des Mouginois risquent forts de se trouver en difficulté… Ils nous trouveront à leurs côtés pour les soutenir de notre mieux…
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON septembre 2005

Démocratie, où es-tu ?

Les syndicats intercommunaux sont des outils techniques indispensables pour organiser de multiples services. Cependant, leur fonctionnement est loin d'être transparent. En effet, les élus désignés pour y siéger n'ont pas de mandat précis, publiquement attribué en réunions publiques du Conseil Municipal. Par la force des choses, ils siègent avec des techniciens qui, eux, ont la compétence technique, mais pas la responsabilité politique. Le résultat des délibérations n'est connu par les l'ensemble des élus que lors de la remise du rapport annuel, soit à l'année échue, et souvent avec un délai de plusieurs mois (rapport de 2004 remis par exemple à l'automne 2005. L'intercommunalité, elle, rend caduque certains syndicats, oblige (quand elle existe, et aussi quand elle n'existe pas !) à de nombreux remaniements. Pendant toutes ces palabres technocratiques, la démocratie souffre, une fois de plus !
<
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON . juillet 2005

 

Eco-responsabilité

L’éducation à l’environnement,  la collecte sélective des OM et pour la première fois le recours aux énergies renouvelables pour le nouveau groupe scolaire de Mougins le Haut, c’est bien mais insuffisant. Développons des pratiques eco-responsables dans notre commune en matière énergétique: achat d’électricité verte, utilisation de lampes à basse consommation d’énergie, programmateurs de chauffage, chaudières à bois  pour tous les bâtiments communaux. Mettons en oeuvre un programme ambitieux où le nucléaire, dont les déchets nous survivront et nous pollueront pendant des milliers d’années, laissera la place aux énergies renouvelables,  permettra aux générations futures de ne pas regretter d’être nées et satisfera réellement l’exigence écologique.

Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON mai juin 2005 .
Budget 2005

Royalement, en dernière ligne des actions entreprises en 2005, au chapitre des dépenses de fonctionnement, la Municipalité prévoit une « aide aux logements sociaux », versée pour la réservation de…10 logements sur le programme à réaliser de l'ex-propriété Darmus. Vous avez bien lu : 10 logements…et ceci figure en dernière ligne des projets, alors que, comme d'habitude, la « sécurité urbaine et prévention contre la délinquance » ainsi que le « propreté urbaine et protection de l'environnement » sont en tête des préoccupations. Si nous ne pouvons qu'approuver la protection de l'environnent, nous souhaiterions tout de même orienter différemment les priorités budgétaires, et privilégier les programmes sociaux, pour l'enfance et la jeunesse, ainsi que la culture, qui se trouve bien démunie depuis la disparition de la MPT des Campelières.

Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON avril 2005


Meilleurs vœux pour la démocratie.

Au-delà des élans de solidarité, qui suppléent souvent aux manquements d'Egalité, se profile ce qui nous semble une dérive dangereuse pour la Liberté: la mise à l'étude de la vidéo surveillance (système coûteux, et qui, à long terme, échoue là où il a été mis en place), l'appel à la « vigilance civique » (qui ressemble vraiment à la délation, et engendre la méfiance), tout ceci risque de développer un sentiment de crainte, de générer un repli sur soi, qui augmenteraient finalement le sentiment d'insécurité, qui pourraient faire le lit des idées extrémistes, et aboutiraient à la disparition de la Fraternité. Liberté, Egalité, Fraternité, nous souhaitons à toutes et à tous une devise républicaine véritablement vivante, sans dérive, et dont nous puissions tous ensemble être les acteurs, les promoteurs, et les bénéficiaires. Nous vous souhaitons Paix et Fraternité.
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON . janvier 2005

« Le village aux 30 restaurants…»

A quelle sauce intercommunale le « village aux trente restaurants » va-t-il être mangé ? Faut-il être satisfait que Mougins soit ainsi « distingué » par le quotidien local ? Nous rêverions d'une autre gloire : « le village aux milliers de livres » ; le village « aux multiples débats », celui où les jeunes aiment à se réunir ; où les bébés ont des places en crèche ; où les enfants de trois ans sont tous scolarisés; le village où tous les adultes trouvent du travail, et un logement décent, à un prix abordable… En attendant que tous ces rêves – et quelques autres – soient exaucés, c'est la rentrée ! Soyons tous vigilants, solidaires, et intervenons pour que la réalité ressemble à nos rêves ! Bon courage ! Bonne rentrée à tous.
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON . septembre 2004

Budget 2004, notre avis...

Ce budget accorde peu de place aux projets sociaux, à la petite enfance, à la culture, mais investit dans un réseau de vidéo-surveillance. Seulement 3,7% sont prévus pour les interventions sociales, et 1,8% pour la culture, ce qui, malgré les bonnes paroles, laisse mal augurer pour la poursuite des activités de la MPT des Campelières. Les places de crèche prévues sont en nombre insuffisant, et il n’y a toujours pas de projet visible pour une augmentation significative du nombre de logements sociaux. Nous avons voté contre ce budget. Le vote peut être un moyen privilégié d’exprimer des choix fondamentaux.Comme nous, ne vous en privez pas ! Comme aux élections régionales, retournez aux urnes aux européennes.

Micaëla DARMON & Michèle PASTORELLI juin 2004
Précaution, Prévention, Protection... Au-delà de la préservation de notre qualité de vie, de la préservation des espaces verts dans une commune protégée, préserver notre environnement, c'est préserver les hommes et les femmes qui peuplent notre planète. La notion de préservation environnementale implique la mise en œuvre de notre capacité d'anticipation des risques, donc l'application stricto-sensu du principe de précaution dans tous les domaines où il peut s'exercer, soit la prévention des risques naturels, des risques induits par l'activité humaine : pollutions plurifactorielles, effet de serre et la prévention des violences sociales faites à l'être humain. C'est pourquoi nous demandons à chaque délibération du conseil municipal portant sur l'installation de sites ou d'équipements à risques le respect de ce principe fondamental.
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON mars 2004

Générosité laïque ?

Les Mouginois qui ont participé aux collectes organisées par la municipalité, au bénéfice des victimes du tsunami, doivent savoir que leurs dons sont finalement allés à une respectable association loi 1901 qui œuvre au Sri Lanka, en partenariat avec un orphelinat catholique où les enfants sont automatiquement baptisés, et élevés dans la religion chrétienne. Ceci a été justifié par M. le Maire par le fait que les ONG telles que la Croix Rouge, soit disant sollicitées, ne correspondaient pas au « cahier des charges » préconisé par notre commune. Apparemment, la laïcité ne faisait pas partie des critères retenus, et c'est ainsi que notre Maire, pourtant garant localement des valeurs de la République, a choisi de verser les dons de ses administrés, à une oeuvre caritative confessionellement engagée . Mouginois, croyants ou incroyants, vous savez maintenant ce que vaut pour la majorité municipale, notre devise républicaine
Michèle PASTORELLI

Le Plan Local d’Urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) dans sa phase diagnostique fut exposé pendant l’été ( 11 juillet - 15 septembre), en un exemplaire, sans possibilité, même pour les élus, d’avoir le CD-rom à disposition pour travailler. Ce document passionnant décrit parfaitement l’état existant de la Commune. En particulier, l’absence de logements sociaux est évoquée : 5,6 %, contre les 20 % imposés par la loi. Bien que la Commune paie une amende pour cette absence de logements, la construction - ou la réhabilitation dans l’ancien - n’est pas dans la liste des « grands projets communaux ».... La consultation continuera, faites-vous entendre dans les réunions publiques du prochain trimestre !
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON octobre 2003

Exemple de démocratie. ...

à la mode des élus majoritaires. Mouginois et élus ont appris par la presse que, par un vote du Syndicat Intercommunal, la Maison Pour Tous des Campelières sera « reprise en régie municipale », ce qui, à terme, risque de compromettre certaines activités, subventions, et son indépendance même. Cette structure était un outil de prévention, un vivier culturel et sportif, et une école de civisme ; elle a mobilisé des énergies bénévoles et permis à des jeunes de se découvrir . Si elle doit être mise en conformité avec les nouveaux textes, si M. le Maire donne des réponses apaisantes, l’inquiétude demeure, la vigilance s’impose, car la méthode et la solution préconisées laissent mal augurer de l’avenir.
Michèle PASTORELLI & Micaëla DARMON Juillet-Août 2003

 

Haut de page

 

Ensemble, vivre Mougins, 1206 chemin du Belvédère 06250 Mougins - evm@ensemblevivremougins.com